Par

La cité antique, prisée des Israéliens les plus fortunés, est détenue par une fondation contrôlée par la famille Rothschild et l’Etat. Les ressources générées par la ville permettent de financer des projets philanthropiques. A un niveau insuffisant, estime le gouvernement.

 

Mercredi 29 mai 2019. En pleine crise politique, à quelques heures de la dissolution du Parlement et de la tenue de nouvelles élections en Israël, le président Reuven Rivlin rejoint la baronne Ariane de Rothschild à Césarée, cité antique battue par les vagues de la Méditerranée. Cette visite est destinée à célébrer la rénovation de voûtes datant du roi Hérode. Alors que le vent agite doucement les palmiers, sur la grande scène dressée face aux vestiges du vieux port, devant de nombreux invités, M. Rivlin salue le rôle de la famille Rothschild dans la transformation de Césarée au cours des soixante dernières années.

L’histoire contemporaine de la ville se confond en effet avec celle de la branche française de la famille Rothschild. Son statut reste quasi unique, puisque Césarée est une ville privée de 3 000 hectares. Elle n’appartient pas à l’Etat, mais à la Fondation Edmond de Rothschild, établie en Israël. Une singularité indissociable de l’histoire de la création de l’Etat d’Israël,

La baronne Ariane de Rothschild, devant le vieux port de Césarée, le 29 mai.
La baronne Ariane de Rothschild, devant le vieux port de Césarée, le 29 mai. JONAS OPPERSKALSKI / LAIF POUR « LE MONDE »

Mercredi 29 mai. En pleine crise politique, à quelques heures de la dissolution du Parlement et de la tenue de nouvelles élections en Israël, le président Reuven Rivlin rejoint la baronne Ariane de Rothschild à Césarée, cité antique battue par les vagues de la Méditerranée. Cette visite est destinée à célébrer la rénovation de voûtes datant du roi Hérode. Alors que le vent agite doucement les palmiers, sur la grande scène dressée face aux vestiges du vieux port, devant de nombreux invités, M. Rivlin salue le rôle de la famille Rothschild dans la transformation de Césarée au cours des soixante dernières années.

L’histoire contemporaine de la ville se confond en effet avec celle de la branche française de la famille Rothschild. Son statut reste quasi unique, puisque Césarée est une ville privée de 3 000 hectares. Elle n’appartient pas à l’Etat, mais à la Fondation Edmond de Rothschild, établie en Israël. Une singularité indissociable de l’histoire de la création de l’Etat d’Israël, dans laquelle le baron Edmond de Rothschild, banquier parisien, pieux et philanthrope, jou